The Conet Project

Image

algorythmie binaire pynchonienne égrénée monocordement, ces radios nombres auraient pour vocation à résoudre toutes les OPEX, juste deux questions primordiales les agitent : qui les envoie ? qui les reçoit ? à bon entendeur, aidez-nous à désencombrer l’ionosphère de tous ces bruits parasites, ou non, continuez à en produire, de vos mélopées crachotantes & robotisées male/female ‘à la HAL-SAL 9000’ cajolant le dormant dans ses veilles nocturnes, ouï-dire colonisant depuis des lunes les hautes fréquences, Babel bizarroïde et babillarde, une sorte de testament étrange mêlant voix spectrales à l’exotisme (du temps du) muet N&B, codes cryptés, anciennes rengaines déroulées à l’infini, confidentialités paranoïaques et hautement addictives, intimité dévoilée mutée en pornographie spectaculaire à l’attention des radio-(a)mateurs – L’ETHER EST UN PARFUM, AVANT TOUT – , à la fois enfance de l’enregistrement gravé et devenir terminal transmis de nos actions les plus secrètes, suprême expérience dadaglobienne, toute la radiographie d’un siècle sous le signe du whisky à l’hôtel du golf de Lima, siroté (par ordre d’apparition sur le moniteur) par Charlie, Juliett, Mike et Papa aussi, de l’émission / pour les missions / de l’émission / pour les missions, meta-langage vacillant en boucle sinusoÏdale pour l’outre-espace sizzling bip-bip. Ecoutez, l’un de ces messages vous est peut-être destiné. Poètes de l’ombre, vos papiers ! (et grilles de lecture).

Akin Fernandez
The Conet Project – Recordings of Shortwave Number Stations (Irdial-Discs, 4 CD, 1997)

http://archive.org/details/ird059

Publicités