Sex & Bestiality

Sex-&-Beastiality blog

J’étais l’instrument de la dernière torture. Celle qui avait dû tout abandonner d’elle-même aux pieds de ses bourreaux devait encore trouver la force de s’humilier devant moi : elle devait, sous peine de voir recommencer son supplice dès la prochaine réunion, me faire éjaculer en moins d’une minute sans me toucher, si ce n’est à la fin, et son attouchement devait alors provoquer une jouissance immédiate. La peur leur inspirait des actions qu’au plus fort de leurs plus forts désirs elles n’auraient pu même concevoir. Elles mimaient des orgasmes terrifiants et quand, déséquilibrées par la violence de leurs attitudes, elles tombaient à mes pieds, une mèche de cheveux fouettant ma cuisse, une main qui, lancée au hasard, venait agripper ma cheville, suffisait à provoquer une jouissance égale à celle qu’elles feignaient. Elles allaient chercher leur merde au bout de leurs doigts et la poitrine, la bouche, le front souillés, écartant à les arracher les lèvres de leurs sexes, elles demandaient mon sperme avec des mots criés, pleurés. (…)

in Le roi des fées, de Marc Cholodenko, 1974

Morale de cette histoire : il fallut plus d’une tape pour que ces quatre bandes / quatre parties rentrent dans les annales du genre.

Various artists
Sex & Bestiality (Bain Total, 4xtape, 1984)
www.dieform.net

Publicités