Aaron Dilloway / Jason Lescalleet

cover blog

Comme tant de nuits, au bord d’un étang…
Comme lorsque vous vous réveillez à la nuit allité
Quand la fièvre prend la direction
des opérations
de nos pensées
Vous enferme dans une nasse aux clavicules d’acier
Quand tout s’estompe dans un brouillard poisseux,
Le même flash retourné sur lui-même, bouclé, indéfiniment

Résurgence d’extrême-passés, mi-telluriques mi-biologiques,
d’espaces-sons ouroborosisés, autre approche du pli, tanguant vers l’outre-noir,
une sorte de gigue archaïque, toute en rugosité mercurienne

Se déploie alors une énergie ondulante, tissant râles machiniques et vagissements mutants dans un même élan
Comme un piège à loups englué dans un marécage,
une menace constrictrice
Celle que distille le drac tapi dans les eaux bouillonnantes
Là où de molles bulles fangeuses colonnent à la surface,
et s’effacent pour de nouveau disparaître vers les profondeurs,
Là où se tend comme une onde sans terminaison une stridulation continue,
un équivalent synthétique de la Micronecta scholtzi

Alors, si vous connaissez vaguement cette sensation,
si proche des terreurs ancestrales et nausées vagabondes,
Alors donc ne vous retenez surtout pas de plonger.

Aaron Dilloway / Jason Lescalleet
Grapes and snakes (Pan, CD, 2012) :: Listen / écouter

http://delinear.p-a-n.org/

Aaron Dilloway (synth, tapes)
Jason Lescalleet (synth, tapes, computer)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s