Ellen Fullman

ellen fullman blog

A une époque, je rêvai à de nouveaux chemins contigus à ceux que j’empruntai, les favoris, les privilégiés, rêves qui revinrent périodiquement, toujours plus précis, tant d’ailleurs que je crus plus d’une fois arpenter ces sentiers imaginés.
Ils avaient en commun avec ceux que j’arpentais une bifurcation, une végétation, un environnement similaires, mais s’en éloignaient à un moment pour révéler leur trajectoire singulière.
Je me surpris à les chercher in situ, une fois l’état de sommeil effacé, mais en vain.
J’y repense souvent à ces marches, à la lisière de la réalité : je compris plus tard que je dansai en fait, sculptant l’espace.

Comme une déambulation au mur, retenue par les filaments du rêve, se tenir sur des filins suspendus, entre terre et air, sentir leur vibration gracile et prolongée, se balancer, sans éviter les à-côtés et les butées, mais garder le cap, le tenir pour devenir un corps instrument funambule, unique, et tracer un sillon sans cesse re-foulé, d’une discipline toute pythagorique, frottement mobile sur cordophone étendu.

Il y a longtemps que je n’avais emprunté ces sentiers secrets, et d’écouter ce swing bipédique me replonge dans ces réminiscences passées, le rythme des processions enfouies me berçant, doucement, en quête des perles de songe…

Ellen Fullman
The long string instrument (Apollo Records, LP, 1985 – reissued 2015) :: Listen / écouter

https://www.superiorviaduct.com/

Ellen Fullman (cordes frottées en cheminant le long d’une installation longue de plus de 15 mètres)

 

Publicités