BJ Nilsen & Stilluppsteypa / Anla Courtis

bj

Un chant de sirènes, cotonneuses et vaporeuses les sylphides, sans nuage à l’horizon, puis…
Ce raclement kodakien, coagulé dans un cralement post-humain pose le décor, sidérant et magique
Une photographie, c’est quand même mieux qu’une carte postale, non ?

Fi du hygghe, ce périple vers la Croix du Sud ne sera pas de tout repos, non, le tour operator, viré choucas, vous a lâché dans son territoire des rêves, celui des confins imaginaires, sans balise,
A celui qui l’emprunterait, il penserait à une île VRAIMENT mystérieuse

Vous en vouliez des illuminations ? Accordé, mais vous n’en serez pas le spectateur de ces myriades d’ionisations,
non, trop facile et prévisible,
vous allez y errer, et vous y perdre, éparpillé en filaments rose-vert, direct magnéto-sphère,
peu importe la destination, renouer avec sa part d’animalité vaut tous les voyages,
d’écailles miroitantes vous vous parerez, devenir panthéiste sonorisé,

Circuit-corolle, croûte-corail, vous n’en avez pas fini de dévider du câble – 263 et quelques – par grands fonds, par altitudes transcendantes,
avant d’être abandonné en stase libre, là haut, tout en bas. Vous y êtes ?

Le retour ? Vous n’y pensez plus subitement, tout affairé à passer en mode lumière, unique témoin des seuls phénomènes de l’éther, ce singulier élément, en constante expansion, le vôtre désormais.

Ne vous reste plus qu’à retomber face contre terre, explorant votre nouvelle nature hybride, peut-être alors songerez-vous à Jan Tóna…

BJ Nilsen & Stilluppsteypa / Anla Courtis
Golden circle afternoon (Editions Mego, LP, 2014)
http://editionsmego.com :: Listen / écouter

BJ Nilsen, Stilluppsteypa, Anla Courtis (sounds)

Publicités