Philip Corner

philip corner 2 blog

Peut-être faisait-il très chaud cet été-là
Peut-être aussi que l’idée de liquidation suintait dans l’air
L’ennui aussi, cette matrice de l’instant éphémère
Et sûrement un umour hénaurme à forte dose
Tant et si bien qu’à la suite d’une fontaine
– non loin d’ici, naguère –
un évier allait faire l’affaire
Et accueillir ce long écoulement, ce « débordement » (dixit Vostell) fondateur

Ou comment investir un champ vierge, en peu de moyens,
low tech scheme
En partant des gestes les plus anodins
L’étrange réalité se niche souvent dans le plus familier, nous rappelaient-ils,
le plus quotidien (on se souvient d’Anna Halprin, le verre d’eau)

Ainsi donc s’écouuuuulllle ce torrent sur émail, cette cataracte domestique,
Les tuyaux se font bouche à feu, des canalisations surgissent mille furies,
et cette fluence se fait coupante, juste quelques centilitres au-dessus de
mille neuf cent soixante et un

Peut-être que le soir venu il s’y immergea, assouvissant son rêve, sans fin,
celui de flotter à l’intérieur d’une clepsydre
Et devenir enfin « Celui qui Contemple la Cascade [GWAN POK, en coréen]

Philip Corner
Coldwater basin & Coldwater basin No. 2 (Alga Marghen, 2 LP, 1961-issued 2011-2012)

Alga Marghen | Listen / écouter

Philip Corner (sounds)
Bill Fontana (microphones)

Publicités

Une réflexion au sujet de « Philip Corner »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s