Harold Budd / Pierre Huguet

harold budd blog the pine forest blog

Quelle est la petite musique des lieux répudiés, se laissent-ils entendre ?

Le craquement des matériaux en bois, le gémissement de ses parties métalliques, ou le plus lent déchirement des faïences ?
L’éruption de l’eau, partout, qui s’insinue, s’infiltre, sourd avant de jaillir au détour de la plus petite fente, la plus infime fissure ?

Ou peut-être le d’abord murmure animal, qui peu à peu se transforme en jappements, aboiements, pépiements, comme ce calme retrouvé de la Bialovèse, notre (re)devenir hercynien ?

Ou le silence apparent du végétal, investissant sans bruit chaque espace ou craquelure infoulée ?

[Me revient à l’esprit cette épitaphe boisée, en forme de calembour homonymique, ‘Ici fût Ailles’, un parmi tant d’autres de ces lieux hantés, esseulés]

Et donc, qui se souviendra à l’avenir des Bodie, Rhyolite, Portage, Moonville, Brovès, Ōkuma, Kantoubek, Prypiat, ces Pop. zero soul dont le seul nom les empêche de sombrer dans l’oubli, comme tant d’autres ?
Que reste-t-il, une fois que les clameurs des « Trams, autos, autobus (…) Tant et plus » *
se sont tues ?
Une fois que toute lumière a disparu de cet espace vacant,
si n’était le pâle éclat des étoiles sombres, pigments de lune et de soleil et de cobalt éclaboussant le sable, les façades,
les uniques figures humaines se limitant aux reliquats d’affiches sur les murs, ou à ces Muffler Men incongrus, derniers colosses témoins de notre éclipse,
Une fois que les images rapaces, lugubres, captées en survol silencieux, clinique, nous auront colonisées ?
Une fois que toutes ces visions encombrant notre inconscient et faisant résonner les ruines du tumulte passé

nous poseront cette question :
À quoi peu songer une cité, la nuit, quand elle se sent délaissée ?
S’abandonne-t-elle, enfin ?
Une ultime théophanie de quelques notes frappées d’ébène en fait, voilà tout, pour nous souvenir

* Maurice Carême

Harold Budd
Abandoned Cities (Cantil, LP, 1984 – reissued All Saints, LP, 2013)
Site | Listen / écouter
Harold Budd (piano), Eugene Bowen (guitar)

Pierre Huguet
Une journée dans la forêt de sapins (Frémeaux & Associés, CD, 1991)
Site | Listen / écouter
Sons naturels (Chouette Chevêche, Grive musicienne, Coucou gris, Pinson des arbres, Pic Noir, Roitelet huppé, Gobemouche à collier, Rouge-gorge, Gélinotte des bois, Grive draine, Grive litorne, Bouvreuil pivoine, Merle noir, Chevreuil) enregistrés en forêt le 27 avril 1991, entre 5h et 20h

Publicités