Big City Orchestra

arc of infinity blog planet of giants blog

myth maKers blog fog music blog

Lisez attentivement ce qui va suivre : à la sempiternelle rengaine « Quel est l’album que vous emporteriez sur une île déserte ? », détournez ce marronnier et privilégiez-lui le combo présent, élargissez le point de vue et préférez-lui cet archipel sonore.
Ou cette ville-capitale-monde, devenue île sur le tard [à la meda]

Imaginez une production plurielle, s’étendant su plusieurs décennies sous la même bannière constellée, un lichen proliférant, une mérule tentaculaire, une colonie bienveillante (façon plantes), un Rauschenberg musical dont la partie immergée dissimule un continent absent de toute cartographie connue, si ce n’est la numérique, bizarrement quasi-inaudible aux oreilles de l’époque (l’avenir lui saura s’en souvenir).

BCO – et tous ses antonymes- ou l’autre nom d’un vortex bien humain, vaste tentative de phagocyter tous les styles et genres, gigantesque chimère composite, amalgame shazam tantôt de ragga zinzin, de variété détraquée, de jazz patraque,
tantôt de folk étique, de prises de sons brumeuses, de psychedelia flageolante,
tantôt de drone caverneux, palimpsestes de voix, surcollages circulaires ad libitum,
la fameuse sono mondiale, them !

Quelques grands enfants, donc, une centurie d’Anges rieurs établie de longue date sur la dernière frontière, se relaient inlassablement depuis trois décennies pour bâtir leurs architectures d’une nuit, alignant cubes en bois et architectures molles pour mieux les disloquer. et recommencer dès la lune suivante.
Rien de mieux que la table musicale rase, les reconstructions sans fin sur sable, les plus solidement éphémères !
Pas étonnant que ce soit là, au bord de la faille, que se soit établie cette corporation polymorphe et souterraine, ce collectif de Géo Touche-à-tout sonnant comme une réplique assourdie de la Société de Musique Libre Angeline, un cousin caché arborant le même T-shirt frappé de la devise Dérision – Destruction – Diffluence.

Tout dada, quoi, mais en California.

Big City Orchestra
Arc Of Infinity (Harsh Reality Music, C60, 1987 – reissued CD, 2000)
Planet Of Giants (Peuleschille Tapes, C60, 198?)
Myth Makers (Nihilistic Recordings, C60, 1987)
Fog Music – 8 (Aural Films, FLAC, 2014)

Site | Listen / écouter

Équipage (au fil des ans) : Alan Herrick, AMK, Ann Dentel, Annie Vikart, Brook Hinton, Cait McWhirr, Cliff Neighbors, Cyoakha Grace, Daevid Allen, Dan Burke, Das, David Gardner, David Hannible, Dr. Welward Hazer, Edward Ka-Spel, Fausto, Fruit Loop, Tape Loop, God’s Grandparents, Gustavo Pastre, Jason Doerck, Jesse Burson, Jonathan Segel, Ken Reyes, Kerri Pidnow, Khar-Nar, LOB, Mark Gunderson, Mark Metz, Marlo Eggplant, Nasi (Heartrate), Ninah Pixie, Otis Fodder, Pete Leeming, Peter Martin (5), Phil Knight, Relentless, Rob Wortman, Russ Kent, T-Bone Juju, The Univac Index, Tina Shaffer, Toby Hardman, Tom Andrews, Twisted Kitty, Univac, Victor Krummenacher, Werner Slack, Your Host Bobby

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s