Semool

semool blog
Voyage mental beat au départ de la rue Saint-Maur, d’où jaillissent quelques fuseaux aérés lorgnant vers Londres, Essaouira, Birmingham, au hasard, les fenêtres toutes ouvertes au levant,
une traduction en musique d’une littérature fragmentée et aventureuse,
celle des cendres encore chaudes couvant sous les rues,
celle du ticket qui explosa,
celle des tatouages mentholés – et envapés – en gestation,

onze tentatives d’interpréter un nouveau monde en pleine éclosion, en prenant acte du bouillonnement de ce moment si particulier, et le distiller, lentement, en extraire l’élixir-épice peut-être de façon brouillonne, une de ces révolutions douces qu’affectionnait Madame Rose Sélavy
Pas étonnant que cette échappée libre et sauvage s’acheva pile un siècle après les derniers soubresauts de la vie réalisée.
Les prendre au pied de la lettre, ces compositions sur-le-champ, sur le qui-vive, un avant-goût de ce qui allait advenir, à l’instar de ceux qui tracent les premières pistes dans un désert vierge, s’y retirent, faisant de cette unique apparaissance un mirage, une certaine idée de la transe…

Semool
Essais (Futura Records, LP, 1971 – reissued Souffle Continu, 2014)
Site | Listen / écouter
Olivier Cauquil (guitare, piano), Rémy « Dédé » Dréano (percussion), Philippe Martineau (guitare, percussion)

Une réflexion au sujet de « Semool »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s