Nico

nico blog

Le chant des terres…
Capée de noir, la grande prêtresse païenne délivra ce vendredi 13 quelques incantations, emplissant le vaisseau gothique pétrifié et glacial de ses compositions sans âge,
Une Kriemhild à la radiance sombre, éclairée de blanc et de quelques cierges, revisitant son Moyen Age phantasmé, celui qu’elle entretenait nuit après jour rue Richelieu, enchantant cette nuit polaire dans ce temple dédié à la lumière,
Convoquant les spectres de Brian, de Jim, saluant Andy « le fauconnier »,
Elle est ce soir-là mille légendes, chante comme on chantait il y a mille ans, et plus encore,
Et incarne ce gemütszustand « primitif, sauvage, antique, réaliste » ressenti ici il y a quelques décennies,
Caressée par la caméra de son amant d’alors, un de ces films jamais monté, jamais montré,
Tutoyant l’élancement de cette forêt minérale
De son chant d’éther…

Nico
Reims cathedral December 13th, 1974 (Cleopatra Records, CD, 2012)
Site | Listen / écouter
Nico (voix, harmonium)

Une réflexion au sujet de « Nico »

  1. … Et quand l’echo des chants se dissipa au-delà des voûtes martyres, absorbé par les pierres calcinées par la guerre, avalé dans les tours, la brume de sa presence hantait encore la nef, priant pour que la messe ne soit plus jamais dite.
    Bien belle trouvaille que tu nous as dénichée là mon gaillard. Je ne demande qu’à être envoûté.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s